ISADEA/ANDIANA

Le champ unifié primordial, organisme vivant macrocosmique

La Source, que les religions appelle Dieu, Allah, Yahvé, etc., est un champ unifié primordial qui a donné vie à une multitude d’Univers (multivers). Dans ce champ infini baigne notre Univers composé de 200 milliards de galaxies, chacune contenant entre 50 et 200 milliards d’étoiles, tout comme notre galaxie de ‘La voie lactée’ abrite notre système d’étoile qu’est le Soleil. Chacun de ces univers est un organisme vivant macrocosmique habitable ou pas en fonction des lois physiques qui y règne et voit se développer des types d’intelligence ou formes de vie. De ce champ informationnel nommé ‘Source’, sont issues également des structures que l’on peut appeler des ‘entités quantiques’ formant la base de toutes les entités pouvant ‘s’incarner’ dans un univers sur différents niveaux de densité.

Modèle fractal mathématique d’onde quantique du vivant

La structure de l’information passe dans l’énergie puis dans la matière biologique. Cette géométrie électromagnétique se nomme également ‘l’épure divine’  et notre sens visuel dans la matière ne peut pour l’instant pas encore l’appréhender. Il est très probable que cette partie de l’ADN encore incomprise des scientifiques appelle « ADN poubelle » (ADN non codant ou Junk DNA), soit justement une structure électromagnétique informationnelle vibratoire et quantique non perceptible par nos 5 sens. Le modèle de vie dans notre Univers pourrait être construit à partir d’une structure électromagnétique commune nommé champs de torsion hyper dimensionnel ou hypertors.

Les entités dans notre univers et les multivers, pourraient avoir une physionomie différente en fonction de leur degré de densité et leur environnement electromagnétique.
Une majorité de généticiens pensent encore qu'une partie du codage de nos brins d'ADN n'a aucune utilité. Certains commencent à imaginer que cette partie serait codée dans des dimensions encore scientifiquement non accessibles.

L’Ascension

Les exercices pratiqués régulièrement par le Groupe FSV, d’activation du champ Merkaba (véhicule de lumière), sont des tentatives de passer à un stade de vibration et un niveau d’existence supérieurs. La Terre étant en train de développer depuis quelques années un champ d’énergie de 4ème densité, nous avons le devoir de nous relier et de développer nos propres champs vibratoires pour pouvoir vibrer de concert avec notre planète. C’est ce qu’on appelle le phénomène de  ‘l’ascension’ qui n’est en fait qu’un glissement de nos fréquences vers des vibrations électromagnétiques supérieures qui permettent de se mettre en résonance avec d’autres niveaux d’existence.

La science des trous de vers

La science, de la même façon comme elle a récemment découvert l’existence des trous noirs, qui avait été prédite par la théorie de la relativité d’Einstein, découvrira sans aucun doute un jour celle des trous de vers ou ‘wormholes’. L’industrie du cinéma comme souvent dans le domaine de la science-fiction (Matrix, Stargate, Valérian, etc.), ne fait qu’exprimer inconsciemment et en avance des vérités fondamentales (à moins que cela ne soient des ‘inspirations téléguidées‘ par la Confédération). Ces trous de vers sont des passages quantiques permettant de s’affranchir de l’espace-temps et se rendre de façon très rapide dans différents endroits de l’Univers. Ils seront très probablement nos futurs moyens de voyager dans l’espace car même la ‘distorsion’ en vitesse lumière (300 000 km/s), est insuffisante face à l’immensité de l’espace. Le Montage photo ci-dessous a été effectué à partir d’une entité géo-quantique dessinée sur une carte par un opérateur et découverte dans le Sud-Est de la France. Cette inspiration reçue par un des primo-opérateurs de cette méthodologie d’expression à travers le dessin sur carte routière, montre la genèse du projet GWS ou ‘Bouclier ailé de Dieu’.

Matrice géo-quantique représentant une immense Stargate dans le Sud-Est de la France - Carte de Raymond Soma
Cette même matrice ayant fait l'objet d'un photomontage, montrant le principe de l'ascension globale de Gaïa à travers le passage dans un 'Supervortex'.
Une autre Stargate dessinée par Raymond Soma nommée "Dagoba" de Beaumont à Ste Croix (83)

Nos propres corps de lumière permettraient à l’instar des êtres de l’Alliance de Êtres des Sphères (onglet :Les alliance galactiques‘), d’explorer nos propres champs vibratoires (Innergate) et de pouvoir utiliser ces « Stargates » pour se téléporter d’un endroit à l’autre ou d’une fréquence à l’autre de l’Univers.

Selon Nassim Haramein, un spécialiste de la physique quantique, l’univers serait connecté par des systèmes fractals unifiés qui interagiraient entre eux à des échelles différentes par un phénomène de résonance (voir éventuellement la vidéo suivante : ‘théorie des champs unifiés’), c’est la connectivité de l’Univers. (la religion dirait.. ‘ce que vous ferez au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le ferez’ (Matthieu 25, 40).

En 1935 Albert Einstein et son collaborateur Nathan Rosen, ont sérieusement suggéré que les singularités pouvaient mener à d'autres endroits de l'univers et d'autres régions de l'espace et du temps. Ces connexions spatio-temporelles sont connues de nos jours sous la théorie scientifique de 'pont d'Einstein-Rosen'.
Un Avien bleu, une des 5 races composant 'l'Alliance des Êtres des Sphères' dans son véhicule de lumière.

Attention…

A partir d’ici, si vous continuez, vous risquez de sortir de votre matrice de réalité…

Le récit ci-dessous est un ‘mythe moderne’ et si tel était le cas parmi vous de le considérer comme une affabulation ou un délire imaginatif, sachez que pour nous ce serait, parfait. Si vous entrez en résonance avec cette légende et que cela vous permet de changer votre vision du monde et de percevoir un autre niveau de réalité, alors et ce serait, parfait également. Nous sommes pour la ‘divulgation douce’ et ne cherchons à recruter ou convaincre qui que ce soit. Cependant, prenez connaissance que tout ce qui est exprimé ici est basé sur des expériences intérieures, parfois transcendantales et intenses, toujours suivies de nombreuses synchronicités objectives permettant de valider dans notre dimension ces expériences. C’est en effet toujours ainsi que s’expriment les ‘êtres intérieurs’ pour contourner nos égos et les doutes qu’ils génèrent en permanence.

La naissance de l’enfant stellaire

Le 24 mai 2001 dans une grotte située à Sillans la cascade, une petite commune du Sud-Est de la France dans le département du Var (83), eut lieu une cérémonie chamanique. Au même instant du point de vue macrocosmique un évènement majeur eut lieu au confins de notre univers à travers l’union alchimique de deux archétypes, l’un masculin et l’autre féminin. Cette union amorça ce jour-là la conception spirituelle d’un être cosmique nommé Isadéa préfigurant une nouvelle ère annoncée depuis des milliers d’années par moult prophéties et messages galactiques. C’est au cours de cette cérémonie initiatique dans la grotte que la nouvelle structure quantique macrocosmique s’est manifestée dans notre densité sous la forme d’un enfant spirituel vibratoire. Cette manifestation eut lieu à travers une matrice géo-quantique qui avait été perçue et dessinée précédemment par un opérateur, sur une carte de la commune de Barjol, dans le Var, non loin de la grotte.

Isa, est une rune du Futhark (la plus ancienne forme d’alphabet runique utilisée par les peuples germaniques), signifiant l’axe, la verticalité. Déa, signifie la déesse. Isadéa pourrait donc être interprété comme « la déesse du nouvel axe » ou « déesse de la nouvelle verticalité », qui a pris « corps » à partir d’un processus d’alchimie énergétique psycho-spirituel dénommé S.O.N.I.A.H.

Le 21 juin 2001 au moment du solstice d’été, soit la durée d’un cycle lunaire de 28 jours, a eu lieu l’activation de l’ADN cosmique de cet enfant stellaire par le principe fondamental SONIAH.

Le 24 juillet 2002 à Théopolis (voir onglet : ‘le supervortex Théopolis’) au moment du lever du soleil naquit Isadéa, soit 14 mois après sa conception, lors d’un alignement stellaire entre Sothis, la levée iliaque de Sirius représentant Isis, le soleil représentant le Christ Osiris, et la Terre constituant la matrice. Ces 14 mois de gestation stellaire sont à relier au mythe des 14 morceaux du corps d’Osiris (l’Or d’Isis), qu’Isis dut rassembler pour procéder à sa résurrection et ensuite engendrer le ‘dieu’ Horus.

L'enfant stellaire perçu par Raymond Soma dans la région du Verdon. Cette naissance a été prévue par les planificateurs depuis des temps immémoriaux
Représentation géométrique de la matrice et de la naissance de l'enfant stellaire
Carte de Raymond Soma montrant sur une carte du Sud-Est de la France la naissance d'Isadéa

Le principe SONIAH, matrice de l’enfant stellaire ISADEA

Le principe SONIAH est la clef de l’ascension quantique non linéaire. Il est symboliquement représenté par la quadrature du cercle dont la base carrée est constituée par 4 êtres de la mythologie égyptienne Seth-Osiris-Nephtys-Isis (S.O.N.I, anagramme de Sion), agrémentée d’une pyramide vers le bas dont la pointe représente Anubis (le frère d’Horus qui s’occupe des morts) et surmontée d’une pyramide supérieure dont la pointe représente Horus (l’initié). Cette forme octaédrique constitue le cœur de l’étoile tétraédrique de la Merkaba (véhicule de lumière) cosmique. C’est à travers ce processus qu’Isadéa a été élaborée dans la compassion (« le compas de Sion » de la table du Graal) permettant de faire passer l’humanité de la matière (la conduction) vers l’esprit (la supraconduction).

Andiana, le "Super Esprit" régent du nouvel Univers Ammaja

Isadéa en tant que forme archétypale de Pistis Sophia devient en pleine maturité, Andiana, le logos de l’Univers Ammaja. Elle amorce la genèse d’un nouveau monde permettant :

  • une meilleure communication avec l’intral (initiation par le double cosmique) ;
  • des ouvertures de vortex temporels et dimensionnels ;
  • une reprogrammation amplifiée de l’ADN quantique vers le modèle à 12 brins ;
  • la découverte de technologie hyper dimensionnel à travers la géographie sacrée
  • la rencontre avec des civilisations galactiques et de l’inframonde ;

Et encore tant de choses à découvrir…

Pour terminer, voici 3 cartes de Maxime Yannaïa, un autre opérateur de génie, venant valider cette magnifique ‘légende’ à l’aide de son être intérieur :

La nouvelle Trinité, Père, fille, Sainte Esprit
Le nouvel Univers Ammaja avec les archétypes de lumière pour cette nouvelle dimension
Le projet d'ascension global de l'humanité à travers le "Bouclier ailé de Dieu" (GWS)

/I\ Non nobis Domine, non nobis sed nomini Tuo da gloriam /I\