La ‘Hi-Tech’ et le GWS project

1- Les outils de 'haute technologie', comment et pourquoi faire ?

Nous vivons dans un monde où la technologie, l’information et la communication évoluent sans cesse et à une vitesse exponentielle.  La génération d’aujourd’hui et plus encore celles de demain, est et seront de plus en plus immergées dès le plus jeune âge dans des espaces virtuels et mécaniquement, de plus en plus influencées par des supports toujours plus performants et addictifs proposés.

Nous avons la possibilité de nous insurger et d’attendre de nos gouvernants des mécanismes illusoires de régulation et de contrôle. Nous pouvons également tenter de ‘raisonner’ cette jeunesse par des discours relativement teintés de sagesse et de bon sens, mais qui risquent probablement d’être perçus par les intéressés comme ‘moralisateurs’ ou ‘has been’. Nous pouvons enfin, dénoncer et tenter de nous opposer aux industries aux gains et budgets pharaoniques, des jeux-video ‘warfare’ et de la pornographie. Toutes ses possibilités d’actions existent mais font toujours demeurer dans ‘l’opposition’.

Image sous licence Envato - Sept. 2019

L’autre choix qui a été fait dans le cadre du projet God’s Winged Shield, est de cesser de s’opposer à la révolution numérique’ (‘Tout ce à quoi tu t’opposes se renforce’ – Conversation avec Dieu T1), mais  au contraire de l’accompagner. L’objectif de cet accompagnement est de proposer une alternative bienveillante et initiatique d’éveil de la conscience, en utilisant précisément ces nouveaux vecteurs technologiques. Il existe certes, nombre d’excellents programmes pédagogiques et culturels dans l’espace virtuel, mais on reste là dans l’acquisition de connaissances et le divertissement. La spiritualité utilise les mêmes techniques de méditation et de prières depuis des millénaires, même s’il est proposé ici ou là des avancées tels que les sons binauraux (voir plus bas), et de façon beaucoup plus restreinte, des lunettes harmonisant les fréquences cérébrales, cela reste individuel et minoritaire.

Ces nouveaux vecteurs de l’information (énergie = information) et de la communication, tels que la réalité virtuelle (VR : Virtual Reality), la réalité augmentée (AR : Augmented Reality) et bientôt la réalité étendue (XR : Extended Reality), commencent à inonder les différentes couches de la société et constitueront les bases du mode de fonctionnement de demain. Selon l’adage bien connu ‘Science sans conscience n’est que ruine de l’âme’, nous souhaitons humblement mais efficacement, à un niveau financier loin de concurrencer des multinationales, rééquilibrer la balance et introduire un peu de conscience dans ce maelstrom ‘hi-tech’. Il est temps de créer la spiritualité augmentée. Nous avons pour cela le ‘cœur’ des connaissances initiatiques acquises de longue date, une créativité illimitée, et de puissants alliés galactiques bienveillants ayant à cœur de nous apporter leur soutien dans ce projet.

Travail avec l'équipe américaine 'Hucolo' sur la télépathie avec 'l'Alliance Galactique' (www.girk-fit-niir.com), en utilisant la techologie du 'Procyon' - Photo Myrdyn Aéliah - 2018

2- Quels sont les domaines du GWS concernés par la 'Hi-Tech' ?

Tous les projets dits ‘d’envergure’ présentés sur ce site sont concernés par la high-tech, tant au niveau des technologies ‘scalaires’ (c’est-à-dire utilisant les principes de la physique quantique), que des technologies médias audio-visuelles. Également, avec une importance plus grande et à plus courts termes, ‘les outils opératifs’ et plus précisément les ‘outils d’action de masse planétaire’, faisant partie de l’immense technologie géo-quantique baptisée ‘Vaisseau Atlantis-Shambhala’. Ces outils correctement utilisés ont une action certaine sur le ‘champ morphogénétique’ (champ global d’information ayant un effet sur le comportement des êtres vivants), par rapport à l’équilibrage qu’ils peuvent apporter vis-à-vis de la polarité du ‘service à soi’ (Loi Une) encore semble-t-il trop prégnant sur Gaïa, pour effectuer une transition collective dans les meilleures conditions pour le plus grand nombre.

Ces technologies hi-Tech au niveau des outils quantiques, scalaires, orgoniques, etc. sont encore balbutiantes, onéreuses et se cantonnent bien souvent, à de petits artefacts utilisés pour le développement personnel. Grâce à l’apport de connaissance de la Confédération et à de récentes découvertes, ces technologies vont à courts termes progressivement évoluer vers des systèmes complexes réellement en capacité de soutenir l’ascension collective (voir ‘Les technologies scalaires’). Les technologies audio-visuelles telles que la réalité virtuelle sont actuellement dominées par les jeux, avec leurs cortèges de casques, même si le marché des visites virtuelles commerciales et pédagogiques est en pleine croissance et expérimentation. Celles de la réalité augmentée et encore plus de la réalité étendue, en raison d’un ticket d’entrée encore élevé, est réservé pour l’instant à des usages industriels, principalement donc en entreprise. Cela peut très rapidement changer avec de nouveaux acteurs entrant sur le marché tel que la start-up Magic leap et d’autres, venant bouleverser la donne. Il est temps que la spiritualité s’adapte à son temps et se dote de tous les moyens à sa disposition, toujours avec le respect de cette ‘règle’ apprise en Atlantide que ‘science sans conscience n’est que ruine de l’âme’.

3- Quelles sont les technologies audio-visuelles disponibles ?

3.1. Virtual Reality (VR) – La réalité virtuelle et son principe de substitution :

La VR est un ensemble de techniques et systèmes qui procurent à l’homme le sentiment de pénétrer dans des univers synthétiques en 3D. La réalité virtuelle donne la possibilité d’effectuer en temps réel un certain nombre d’actions définies par un ou plusieurs programmes informatiques et d’éprouver un certain nombre de sensations visuelles, auditives ou haptiques.

3.2. Augmented Reality (AR) – La réalité augmentée et son principe de superposition :

La AR est une technologie différente de la VR. Elle consiste à enrichir le réel avec des éléments virtuels à travers des lunettes connectées. On peut la voir comme une lentille à travers laquelle on regarde une version ‘augmentée  de la réalité, avec des informations en surimpression, jusqu’à des objets 3D imaginaires qui viennent s’intégrer dans une pièce.

3.3. Extended Reality (XR) – La réalité étendue et son principe de superposition interactive :

La XR est une technologie hybride située entre la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Bien que plus proche de la réalité augmentée, elle reste différente par la technologie qu’elle embarque. la différence principale est la capacité du casque à prendre en compte l’espace réel grâce à des capteurs intégrés. La position de l’utilisateur est également calculée en temps réel et permet d’interagir physiquement avec les éléments en 3D grâce à une série de gestes à effectuer. Vous pouvez voir un aperçu des immenses possibilités de cette technologie naissante : ici.

En haut : des dispositifs sont inventés constamment pour permettre une immersivité plus grande. Ici un système commercialisé produisant au choix des odeurs, du son, un flot d'air chaud et des brumisations d'eau. En bas : les tapis de VR omnidirectionnels pénètrent de plus en plus le marché grand public et deviennent plus accessibles avec une offre plus grande.
La technologie 'Hololens' de réalité mixte (XR). Cette technologie consiste à plaquer une couche de virtuelle sur le réel, va probablement dans les années voir son prix baisser et son accessibilité grand public augmenter.
La technologie VR, qui a émergé dans le grand public grâce à Oculus en 2012, est elle déja largement accessible. Les premières lunettes de bonne qualité coûtent en 2019 environ 200 Euros.

3.4. Le son 3D ou battement binauraux (binaural beats) :

Cette technologie auditive est déjà utilisée lors des méditations du groupe FSV, notamment celle de la ‘technologie de l’Anneau d’or’. Elle consiste a émettre un son mono avec une certaine fréquence dans une oreille et un son mono avec une autre fréquence sur l’autre oreille. Le cerveau traite l’information et les mélange créant ainsi un troisième son correspondant à la différence entre les deux sonorités existantes. Lorsqu’il reçoit un signal proche d’un des rythmes qu’il est habitué à émettre par effet d’entraînement, le cerveau va se mettre à fonctionner sur ce même rythme produisant les mêmes effets qu’à l’état naturel. Cette technologie fonctionne préférentiellement avec un casque audio mais un  ‘système surround’ sans casque peut être utilisé en remplacement..
Cette technologie audio est le pendant de ce qu’est la VR dans le domaine visuel et on peut imaginer que dans un futur proche ces technologies vont se marier et créer des états d’immersion encore plus extraordinaires et saisissants.  Cette technologie utilise un nouveau codec audio (dispositif d’encodage ou de décodage de flux de données), qui permet lors de l’enregistrement, de repositionner physiquement chaque instrument dans l’espace tel qu’il l’est dans le studio. De la sorte, chacun devient un objet de la scène acoustique qui sera précisément à gauche, devant, derrière, tout en prenant en compte les angles. Ce sont ces données qui permettront ensuite de créer le rendu 360 degrés. Le constructeur japonais Sony a déjà présenté un prototype qui devrait être commercialisé au grand public dans les prochaines années.

En haut : principe de fonctionnement des sons binauraux qui sont des fréquences extrapolées par le cerveau à partir d’une fréquence différente induite dans chaque oreille. Milieu et en bas : la Reality Audio (RA) utilise un système (non encore commercialisé en 2019), captant pendant l’enregistrement, les sons en fonction de leur position ‘spatiale’. Le rendu produit une immersion auditive à 360° à travers cette spatialisation des sons ou instruments, captés en ‘live’.

4- Quelles sont les applications pratiques pour optimiser la visualisation ?

Comme nous l’avons vu plus haut, le Créateur originel, dont nous sommes le fractal/fragment (‘image et ressemblance’), nous a accordé les mêmes prérogatives de pouvoir créateur dans le but ‘de l’enrichir d’une plus grande énergie à consacrer à de nouvelles créations’. Notre fonction créatrice est la polarité féminine du Créateur originel. C’est la fonction qui nous est la plus utile à déployer pour réaliser nos objectifs de création dans les densités supérieures et afin que tout ce qui est présenté ici ne soit pas que vaine utopie en restant dans l’imaginatif. La visualisation est la clé de cette fonction créatrice.

Voici ce que transmet le collectif ‘d’ultra-céleste’ de 6ème densité nommé RA, confirmant l’importance de cette ‘clé’ :

“Je suis RA, (…) La visualisation est l’outil de l’adepte. Ceux qui apprennent à maintenir dans le mental des images visuelles, développent un pouvoir de concentration intérieure qui peut transcender l’ennui et l’inconfort. Quand cette aptitude est devenue cristallisée chez un adepte, cet adepte peut  alors se polariser consciemment, sans actes extérieures susceptibles d’affecter la conscience planétaire. …C’est la raison de l’existence de ceux qu’on appelle des praticiens de magie blanche. Seuls ceux qui souhaitent travailler à la montée consciente de la vibration planétaire trouveront que la visualisation est un type de méditation particulièrement satisfaisant.”                                                                     (Le Contact Ra – Session 49-8).

4.1. La première application pratique : la polarisation.

Le groupe RA nous révèle dans la citation ci-dessus, que l’outil de la visualisation est le moyen de se polariser consciemment dans une des deux polarités évolutives de la Loi Une que sont la polarité du service à autrui (SAA) ou du service à soi (SAS). Nous vous rappelons que même si c’est une possibilité, il est extrêmement difficile de polariser dans la voie ‘négative’ du SAS et d’accéder à la densité supérieure en raison des 95% nécessaires pour cela. En revanche pour les 51 % requis dans la polarité positive SAA, cela ne demande qu’à penser à autrui un peu plus qu’à soi-même. Il faut se rappeler également que Gaïa notre planète, est déjà passée en 4ème densité en SAA et que la montée vibratoire découlant des vagues ascensionnelles issues du centre de notre galaxie va continuer jusqu’au ‘flash’ solaire, ou ‘maximum solaire’ selon la terminologie scientifique.

Le différentiel énergétique entre les êtres continuant à fonctionner en 3D ‘SAS’ et la vibration de Gaïa Khi (nom de GaÏa en 4D – ‘Khi’ étant la nouvelle énergie dont elle est parée), sera à un moment tel qu’il ne pourra être supporté par ces êtres. Cela provoquera inévitablement un phénomène de réincarnation avec un système énergétique adapté à la nouvelle vibration ou un processus de transfert vers une planète de SAS. Il vaut donc mieux, si on est attaché à  cette incarnation sur notre belle planète, œuvrer pour et dans la polarité du SAA. La visualisation créatrice est l’outil de l’esprit nous permettant de mener à bien cette polarisation sachant que le non-choix ou ‘siphon d’indifférence’, entraine des répercussions encore moins favorables qu’une polarisation négative correctement menée.

La visualisation entraine la polarisation. La polarisation entraine l'émission du rayon violet comme 'signal de moissonabilité' (d'accès possible à l'ascension). Montage Myrdyn Aéliah

4.2. La deuxième application pratique : l’intrication quantique.

La créativité peut prendre de nombreuses formes et elle est La raison d’être de notre existence et de la conscience. Selon les Pléaïdiens, à travers Barbara Marciniack : …‘ Le créateur originel dans sa propre implosion personnelle, par amour accorda à toute chose le don de la conscience. Tout ce qui existe n’est en fait que le Créateur originel faisant route vers le Créateur originel. Nous nous percevons nous-mêmes comme des prolongements du Créateur originel – en perpétuelle quête d’information, toujours engagés dans quelques aventures, et faisant ce que doit pour rendre nos vies intéressantes et plus stimulantes afin de nourrir le Créateur originel. En alimentant le Créateur originel de nos œuvres et de nos efforts, nous l’enrichissons d’une plus grande énergie à consacrer à de nouvelles créations. (‘Les messagers de l’aube’  Ed. Ariane 1995)

Nous avons donc à l’image du Créateur originel, un potentiel de création infini. Tout ce qui existe sur cette terre créé de la main de l’homme, a d’abord été conçu dans la pensée. Plus une civilisation monte en vibration dans les densités supérieures, plus sa capacité de création par la pensée et la vitesse à laquelle elle crée augmentent. Le projet du ‘Bouclier ailé de Dieu’ ou GWS, est un acte créateur permettant de rapprocher la densité de la matière et les densités subtiles de la 4ème et 5ème densité. C’est un processus d’intrication quantique et plus nous utiliserons la visualisation pour créer, plus l’énergie générée se densifiera au point que le franchissement de l’une à l’autre des densités se fera un jour tout naturellement. C’est tout le sens du travail avec le puissant outil qu’est l’intrargate (voir onglet : ‘Les outils d’action de masse planétaire’)

Les mémoires unifiées et la CCM Alténia sont des symboles complexes à visualiser - Myrdyn Aéliah 2019

4.3. La troisième application pratique : l’harmonisation et le renforcement du système énergétique.

La visualisation du système des chakras n’est pas une chose aisée pour tout le monde. Nous pouvons situer la position approximative de chaque chakra et leur couleur, mais lorsqu’il s’agit de visualiser à l’intérieur un symbole comme les caractères glagolitiques (ancêtre du cyrillique russe) ou une suite de chiffres comme pour la méditation des mémoires unifiées galactiques, cela devient relativement compliqué. De même, nous avons à travers l’activation de la centrale cosmique matricielle (CCM) Alténia, un outil formidable pour ramener dans notre densité de la matière une technologie géo-quantique régulatrice de très haute densité appelée à jouer un rôle majeur dans le processus ascensionnel. Ce rôle est celui de réguler le mécanisme du ‘flash solaire’ (voir ‘Prophétie des montagnes’) et du ‘basculement’ de la technologie duVaisseau Atlantis-Shambhala’, mais également indirectementde renforcer de nos systèmes psycho-énergétiques pour supporter les effets de ce flash. La aussi, visualiser la figure complexe de la CCM Alténia en y associant des lettres kabbalistiques et glagolitiques n’est pas une mince affaire.
 
La visualisation stimulée et supportée par des vidéos en 2D/3D dans un premier temps (exemple activation d’Alténia : vidéo), puis par la suite transposée dans la réalité virtuelle et/ou augmentée, va nous permettre de considérablement renforcer nos systèmes énergétiques internes. Ceci dans un laps de temps raccourci et sans avoir à faire 12 années de pratiques intensives dans une ‘école de mystères’, gratifiantes mais à la portée de peu de personnes. Il ne faut pas oublier que le ‘signal de la moisson’ selon la Loi Une, est l’émission du ‘rayon violet’ qui détermine la moissonnabilité de chaque complexe/mental/corps/esprit (Contact RA – session 14-14). Celui-ci ne peut s’obtenir que par un effort conscient vers la polarisation et l’harmonisation du système énergétique.

4.4. La quatrième application pratique : le travail sur le champ morphogénétique de Gaïa.

Ce qui est compliqué est rébarbatif et ce qui est rébarbatif n’est pas pratiqué. L’objectif ‘stratégique’ dans l’utilisation de la ‘hi-tech’ appliquée aux outils opératifs du projet GWS, est justement la simplification en mettant à portée de tous, la possibilité de contribuer collectivement à une action puissante, concrète et positive sur le champ morphogénétique de Gaïa. Cela est indispensable pour atteindre le quorum nécessaire et avoir une moisson/ascension effective dans les densités supérieures  dans la joie et l’harmonie et non le contraire.
 
Le terme ‘effective’ n’est pas une évidence si on se réfère aux  transmissions de la Loi Une du groupe RA qui nous révèlent que lors de la première ‘moisson’ il y a 50 000 ans il n’y eut aucun moissonné/ascensionné sur notre planète, et lors de la deuxième il y a 25 000 ans, seulement 150 (Contact RA session 14-15). Cette action sur le champ morphogénétique de la Terre s’effectue avec tous les outils opératifs proposés par le projet GWS, mais il existe des outils spécifiques et plus ciblés tels que le travail sur ‘les mémoires toxiques’, le ‘soin au psychisme de l’humanité’ ou le ‘soin à Gaïa’, (voir ‘Les outils d’action de masse planétaire’).
Le 'soin à Gaïa' est une technique puissante pour travailler sur le champ morphogénétique de notre planète - Myrdyn Aéliah - 2019.
Tout le système solaire comme tout systèmes d'étoiles, est un écosystème vivant et évolutif. Notre soleil (Na'apiu'u en 5D), interagi consciemment ou inconsciemment avec nous tous. Infographie Myrdyn Aéliah - 2019 (d'après les travaux de Maxime Yannaïa)

4.5. La cinquième application pratique : le travail sur le soleil.

De même qu’il est recommandé d’effectuer un travail intérieur individuel d’harmonisation et de renforcement en vue du ‘flash solaire’ et de la moisson/ascension, de même il est souhaitable dans la mesure du possible, d’effectuer un travail collectif de guérison des mémoires toxiques présentes dans la vibration terrestre et d’interagir consciemment avec l’étoile de notre système planétaire. En effet, l’astre solaire qui porte dans la 5ème densité  le nom de Na’apiu’u, nécessite également que nous y portions notre attention et que nous communiquions avec cette ‘intelligence macrocosmique’. Na’apiu’u tout comme Gaïa et toutes les planètes, est un être vivant. Le soleil évolue dans les densités supérieures à l’instar de toutes les intelligences de l’univers, et intègre de nouvelles propriétés visibles comme une couleur allant sur du vert,  et invisibles comme des rayons photoniques plus intenses venant modifier notre chimie moléculaire et celle de la planète.
 
Là aussi, les outils ‘hi-tech’ quantiques et audio-visuels adaptés peuvent nous aider à effectuer collectivement une ‘fusion’ quantique avec cette entité. Cette fusion permettra notamment, si la demande est sincère, puissante et faite dans le respect des lois cosmiques, de réguler en co-création avec le Conseil de Saturne, le ‘flash solaire’ pour en faire une expérience bénéfique, voire ‘orgasmique’, pour l’évolution de conscience humaine.
Nous sommes tous des planificateurs/régulateurs en puissance. Nous sommes des créateurs infinis. Ne permettez à personne de vous démontrer le contraire. Ce n’est pas faire preuve d’égo démesuré mais simplement d’accepter et d’observer ce ‘vide’ intérieur que nous tentons tous de combler avec des artifices émotionnels en tout genre. Ce ‘vide’ lorsqu’il est observé, accepté et compris non pas comme un handicap de notre condition humaine mais comme un pont vers notre être suprême, nous permet de l’aimer et de s’imprégner de son amour et de sa toute-puissance.

/I\ Non nobis Domine, non nobis sed nomini Tuo da gloriam /I\

Mise à jour du 18/05/2020.