Le ‘Testament Sacré’ et le groupe FSV

1- La Fédération au Service de la Vie.

Le ‘Groupe FSV’ ou Fédération au Service de la Vie, à l’instar du ‘Groupe RA’ ayant transmis la Loi Une, a vocation à devenir un complexe mémoriel sociétal  de 5ème densité dans la polarité du ‘service à autrui’. Deux tracés sur des cartes révélés à travers ‘l’être intérieur’ d’un opérateur ’empathique/intuitif’, nous indiquent cette direction à travers le groupe humano-stellaire Ksil-Aghart-Gouvernail Divin (KAGD). Ces tracés révèlent les deux phrases suivantes : ‘Réalise ta résurrection dans la fusion’ et ‘Tu auras ta réunification dans l’unité’ (photos ci-dessous).

Fin 2018, il eut donc au sein du ‘Groupe FSV’ une réorientation vers les enseignements de la ‘Loi Une’ pour atteindre cet objectif. Cette ‘loi’ universelle enseigne précisément les bases pour se polariser entre-autres, dans le ‘service à autrui’ afin d’accéder à la densité supérieure de conscience. Cet accès s’effectuera selon les messagers de la Loi Une, à travers une moisson/ascension collective venant achever un cycle majeur de 75 000 ans. La ‘Loi Une’ explique également les moyens de se préparer à une fusion partielle des âmes en un complexe unitaire comme le sont toutes les civilisations hautement évoluées, pour fonctionner dans la nouvelle réalité.

Cette fusion permettra notamment à la Fédération au Service de la Vie qui représente toute l’humanité, de rallier la Superfédération galactique en tant que nouveau membre et civilisation galactique à part entière.

Deux messages adressés à la Fédération au Service de la Vie (FSV), par nos alliés bienveillants du collectif humano-stellaires Ksil-Aghart-Gouvernement Divin (KAGD) œuvrant dans les densités supérieures. Les symboles en bas des cartes sont des symboles glagolitiques, un très ancien langage sacré ancêtre du cyrillique russe, qui ont chacun une valeur numérique et sont la correspondance guématriques exacte du texte de chaque carte. Cartes de Maxime Yannaïa - mai et juin 2014.

2- Le groupe FSV, ses caractéristiques et son fonctionnement.

La particularité de ce groupe est d’obtenir des informations sur ce plan céleste et sur les grands enjeux de l’existence exclusivement à l’aide de leur ‘êtres intérieurs’.  Il ne s’agit en aucun cas de magie, de channeling ou de toutes autres néo techniques issues du New Age qui n’en sont pas moins respectables, bien que nous puissions utiliser parfois des technologies pour favoriser ce contact ‘endogène’.  En effet, la science n’est pas l’ennemie de la spiritualité bien au contraire, elle peut permettre de soutenir efficacement le processus de l’ascension (voir onglet ‘La Hi-Tech et le GWS project’).

'Ecouter son Soi'. Ici l'être intérieur d'un opérateur donne la direction pour franchir le miroir de l'illusion et communiquer avec le Maître de Sagesse que nous avons tous en nous - Carte de Maxime Yannaïa - Déc. 2017

Des opératifs d’activation géo-quantiques sont régulièrement menés sur le terrain soit par le coordinateur à travers une newsletter qu’il diffuse, soit par les groupes en total autonomie. Vous trouverez en cliquant sur ce lien une possibilité de vous inscrire à cette newsletter : lien newsletter Isa-vision.

L’autre particularité de ces opérateurs communiquant avec leur ‘Soi’, est la diversité des supports utilisés pour effectuer ces dialogues intérieurs. Certains transcrivent les informations reçues sur des supports cartographiques, d’autres utilisent le dessin, la vidéo, l’animation, et d’autres des supports plus traditionnels et historiques tels que le langage glagolitique ou la science kabbalistique Gematria. Tous ces supports utilisés ont, au cours des années, produits des révélations toujours plus époustouflantes et qualitatives faites par des personnes humbles qui bien souvent découvrent après coup la portée de leurs transmissions.  Un immense faisceau de synchronicités a prouvé irréfutablement toutes ces années, que ces informations n’émanaient pas de leurs égos mais bien du Soi Supérieur. Des centaines de cartes inspirées du Soi réalisées par des dizaines d’opérateurs, à partir de sommets de montagne et avec une précision mathématique absolue, associées à un grand nombre de guématries, ont également permis de communiquer avec des ‘intelligences non-humaines’ (INH) bienveillantes. Ce dialogue ‘humano-galactique’ a permis de conforter un plan d’action désiré par les plus hautes instances spirituelles de notre Univers.

Toutes les cartes du groupe FSV présentées sur ce site sont issues de ce dialogue avec le Soi Supérieur et uniquement le Soi Supérieur.

Le collectif de chercheurs/opérateurs dans le domaine des sciences et de la spiritualité avancée nommé ‘Fédération au Service de la Vie’ ou ‘Groupe FSV’,  œuvre inlassablement depuis plus de 30 ans, pour l’ascension globale et complète de toute l’humanité vers les densités supérieures. Ce groupe d’expérimentation d’opératifs spirituels et scientifiques, composé de plusieurs centaines de bénévoles répartis sur toute la France, n’est ni un mouvement associatif, ni une secte, ni une religion. Il ne possède aucune structure hiérarchique ou organisation définie. On ne peut ni adhérer, ni s’en faire expulser, ni en démissionner. Il est l’humanité en fait, œuvrant pour son propre bonheur et tout être, quel que soit son origine ou ses croyances souhaitant œuvrer pour l’ascension collective de conscience dans la meilleure perspective possible, y est accueilli de façon bienveillante.

Toute personne souhaitant créer un groupe sous sa propre responsabilité pour promouvoir ce projet est libre de le faire sans aucune autorisation préalable nécessaire. Ce mouvement est un mouvement citoyen où chacun se prend en main et participe à ce projet, selon ses moyens, ses disponibilités, ses contraintes de la vie courante et son degré de motivation. Le choix conscient et assumé de polarité de conscience du ‘Groupe FSV’ est celui du ‘service à autrui’ (voir Loi Une). Il est recommandé de prendre connaissance de cet enseignement issu des ‘hypercélestes’ de la 6ème densité, mais là encore, il n’y a aucune obligation. Aucune indication non plus n’est donnée ni en interne, ni par le ‘Groupe RA‘, quant à la forme précise que doit revêtir cette polarisation vers le service à autrui. Elle implique quand même de faire un choix conscient et de s’y tenir ensuite au quotidien et dans la durée. Selon la Loi d’attraction : ‘plus on donne, plus on reçoit’, c’est sur cette base ainsi que sur la Loi d’Harmonie que sont basées les actions des bénévoles de la FSV qui n’attendent de gratification que dans l’ouverture du cœur et le bien-être qu’ils génèrent autour d’eux.

Jean-Michel Andia Oanes, un chercheur/opérateur de longue date, sans être le chef, coordonne les opératifs spirituels et scientifiques du ‘Groupe FSV’ depuis la Provence et à travers des séminaires et conférences lors de déplacements dans toute la France. Il s’attache, malgré parfois des contraintes et des difficultés, à faire connaître le projet GWS et est aidé en cela par des opérateurs et opératrices ayant pris la mesure du projet et de ses implications dans la période de fin de cycle que nous vivons. 

Quelques exemple d'activations géo-quantiques menées par la FSV en externe et en interne. Les sorties comme les méditations guidées, sont ouvertes à tous et permettent de préparer graduellement les centres psycho-énergétiques aux intenses vibrations de la nouvelle réalité Na'amia - Photos Myrdyn Aéliah 2018/2019

Dans une société empreinte de peur où il suffit de se réunir autour d’une bougie pour être qualifié de ‘secte’, il est important de comprendre que nous souhaitons promouvoir l’avènement du nouvel âge et de l’abandon de l’Homo Sapiens Sapiens au profit de l’Homo Sapiens Déus, c’est à dire l’avènement du Dieu intérieur. Ne laissez personne prendre l’ascendant sur vous en se révélant d’une autorité quelconque, vous avez toute la connaissance en vous et seul votre guide intérieur peut vous aider au mieux dans ce processus d’éveil de la conscience.

3- la 'Missio Caelestis' de la France dans le processus ascensionnel mondial.

Au cours de ces deux décennies de recherches et activations sur le terrain…en construction.

A gauche : Un des fragments de tuiles ciselés découvert par Raymond Soma au début des années 2000 à Demandolx, petite commune des Alpes-de-Haute Provence. Sur cette tuile est gravée la flamme de la Shékina (mot hébreu féminin: la Sainte Esprit), brulant sur un autel. De part est d’autre de la flamme, en caractères codés selon la méthode templière, les 2 termes : ‘MISSIO’ & ‘CAELESTIS’ en latin, qui signifie ‘Mission Céleste’. Ce fragment de tuile avec le ‘TESTAMENTUM SACRARE’ décrit plus bas, représente le fondement de l’héritage des anciens validant nos actions dans cet espace/temps. Au milieu et à droite, deux cartes tracées par Raymond Soma, l’une à Fa, un village de l’Aude où il fit la découverte de la ‘colonne Wisigothique’ (voir plus bas). Celle-ci le conduisit dans le Var à Ginasservis pour continuer la ‘mission céleste’ où il décrouvrit le fragment 'Testamentum Sacrare' et traça sous la guidance de son ‘être intérieur’, la deuxième croix templière. Infographie: Myrdyn Aéliah – Fév. 2020.
Une phrase 'étrange' se trouvant sous la statue du Général de Gaulle sur les Champs-Elysées à Paris - Synchronicité ? Message prophétique ?
'La FSV ton pouvoir est grand' signé KAGD (alliés non-humains). Cette carte révélée par le Soi signifie que l'humanité à un pouvoir dont elle ne soupçonne même pas la puissance - Carte de Maxime Yannaïa - Sept. 2014
Guématrie venant expliquer la signification de ce symbole lié au Groupe Force, Santé, Vitalité, planétaire (FSV). La 'croix de Lorraine qui s'appelait 'croix d'Anjou' au XIII ème siècle, a été reprise par Charles de Gaulle pour faire opposition à la 'Svastika' détournée en 'croix gammée' par Hitler. - Odile Arajna - Août 2014
Explication par le 'Soi assisté par la Gematria' du symbole de la FSV et de la phrase sous la statue du Général de Gaulle. Le terme 'Force sans Visage' fait ici référence à un groupe humain non défini selon des structures humaines et oeuvrant dans l'anonymat pour le bien-être de l'humanité. Odile Arajna - Août 2014
Guématrie expliquant la phrase transmise par les alliés non-humains (K'sil-Aghart-Gouvernail Divin ou KAGD). Le terme 'illuminatis' renvoie ici à sa signification originelle qui est celle 'd'êtres véritablement éveillés', avant qu'il ne soit détourné pour désigner un puissant consortium manipulateur. Odile Arajna - Sept. 2014

4- Le 'Testamentum Sacrare', l'héritage des anciens initiés.

4.1. Le ‘Testamentum Sacrare’ – Épisode I.

Le Testamentum Sacrare, terme latin signifiant Testament Sacré, est un chemin initiatique parcouru sur une période de 30 ans par un géobiologue, chercheur en spiritualité avancée et écrivain nommé Raymond Soma (ce dernier étant le nom de son double cosmique). Cette ‘quête du Graal’ lui permis d’accéder progressivement à des plans supérieurs de conscience, de faire des découvertes fondamentales sur l’héritage d’anciens ‘initiés’ et au final, d’entrer en contact avec des civilisations stellaires hautement évoluées. Ce cheminement qui continue encore à ce jour, l’a amené à créer avec Henri O. et Jean-Michel Andia Oanes, deux autres chercheurs passionnés, des structures de recherches et d’expérimentations telles que le GRASAAL (Groupe de Recherches Appliquées en Sciences Avancées et Alternatives), Magdala et l’association Cristalliance. Le ‘Groupe FSV’ coordonné à ce jour par Jean-Michel Andia Oanes, est directement héritier de ce chemin initiatique et de ces structures aujourd’hui disparues.

Cette quête débuta en 1980 lorsque Raymond Soma alors géologue, prospectait à l’aide de la radiesthésie le site d‘Espéraza à Rennes-le-Château (Aude – 11), à la recherche d’anciens vestiges. Il découvrit alors (‘inventa’ selon le terme techno-administratif), un morceau de colonne creuse de 22 cm de hauteur, incisé de nombreux traits et obturé de part et d’autre d’un bouchon de buis. La découverte de cet artefact, contenant un document daté de 1653 et mystérieusement signé ‘Magdala’, fut le point de départ d’un incroyable cheminement spirituel sur plusieurs décennies.

La colonne Wisigothique (vue de face et vue de la base qui contenait dans son orifice le parchemin enroulé), découverte par Raymond Soma en 1980 à Rennes-le-Chateau dans l'Aude (11). A droite : le parchemin original de la colonne daté du 31 octobre 1653, qui relate le différend opposant un Seigneur et un berger venant faire paître son troupeau sur ses terres. La signature 'Magdala' renvoie à Marie-Madeleine qui bien sûr vécut à une période très antérieure, mais indiqua à Raymond que c'est précisément en Provence, terre d'adoption de la véritable Magdala, que le 'secret des secrets' était à découvrir - Photos de Myrdyn Aéliah 2019, d'après les originaux détenus par Jean-Michel Andia Oanes.
Traduction du parchemin ci-dessus par le Centre d'Etudes et de Recherches Templières, dont le siège se trouve à Esperaza dans l'Aude (lieu de l'invention de la colonne). Ce texte est peut-être un document codé sous forme de cryptogramme laissé à notre intention par les 'anciens'. Source : livre 'Le Testament Sacré' de Raymond Spinosi & Henri Olzierski (page 61 & 62) - Editions Le livre Régionaliste -1998.

4.2. Testamentum Sacrare – Épisode II.

Le 10 juillet 1982 près de la chapelle Saint-Damase à Ginasservis dans le Var (83),  Raymond Soma déterra un fragment de tuile incisé de caractères en langage inconnu. Après moult recherches il découvrit que c’était du latin codé selon un alphabet secret nommé alphabet carré ou alphabet templier, ce dernier était pratiqué au 13ème siècle par l’ordre templier pour communiquer entre commanderies. Cette première tuile révéla le terme ‘TESTAMENTUM SACRARE’ qui signifie Testament Sacré.
 
Par la suite, plus de 160 fragments de tuile, toujours incisés d’un codage templier ou ‘carré maçonnique’ et parfois de petits dessins, furent ensuite déterrés ou descellés par Raymond Soma sur d’anciens murs de pierre de commanderies, d’anciennes chapelles templières, de châteaux médiévaux, etc. Dans les années 90, il initia et fit participer Jean-Michel Andia Oanes à cette ‘quête du Graal’,  qui s’étala sur une période de 20 années à travers quatre départements.
 
Ces fragments laissés en héritage par de mystérieux initiés inconnus, une fois décodés et alignés les uns avec les autres, dévoilèrent progressivement une formidable révélation. Ce legs d’un passé séculaire provenant d’anciens adeptes porteurs d’un savoir dangereux pour une époque où une accusation de sorcellerie pouvait amener droit au bucher, fut intelligemment caché sous forme de cryptogramme et disséminé pour en assurer la transmission aux générations futures.
 
La tuile 'Testamentum Sacrare' (Testament sacré) qui fut découverte le 10 juillet 1982 par Raymond en compagnie de son ami et collaborateur Maurice Féraud, à la chapelle Saint-Damase de Ginasservis (Var - 83). Ce fut le point de départ de la 'Mission Caelestis' dans le Var. Photo tuile JM Andia Oanes.

Dans ce ‘legs’ il est question de contact avec des stellaires, de mission céleste, de trésor du temple, etc. Le récit de cette quête initiatique a été publié en 1998 dans un ouvrage aujourd’hui introuvable portant le titre : ‘Le Testament Sacré’. Un roman initiatique en 2 tomes fut également écrit à deux mains avec Jean-Michel Andia Oanes décrivant de manière allégorique cet incroyable périple initiatique. Un synopsis des différents fragments de tuiles découverts par Raymond dans 4 départements se trouve au chapitre 5.

Le livre aujourd'hui introuvable, expliquant la genèse de la 'Mission Céleste' (Photo Myrdyn Aéliah) - Raymond Soma et Jean-Michel Andia Oanes, les précurseurs, en 2005.
Quelques-uns des très nombreux fragments de tuile découverts par Raymond Soma au cours de sa quête initiatique. Le message des anciens initiés fait clairement état de passages interdimensionnels et de contacts avec des êtres 'stellaires'. En haut à droite la statuette de babouin découverte par Raymond à Théopolis, qui est une représentation dans l'Egypte antique du 'Dieu' Thot-Hermès. En bas Joculus; le crâne 'Maître' ayant guidé sa quête et sa reliance avec son double-cosmique. Photos tuiles : JM Andia Oanes 1997 - Thot et Joculus : Raymond Soma 2000 & 2003- Montage photos : Myrdyn Aéliah 2019

4.3. Testamentum Sacrare – Épisode III.

En 2003 Raymond Soma inventa (découvrit) près de la chapelle de Notre-Dame des Neiges à Blauvac dans le Var (83) et grâce à des documents d’origine templiste datant du XIIIème siècle, le 13ème crâne de cristal. Ce cristal ‘Maître’ influençant les 12 crânes disséminés dans le monde est, d’après la tradition Maya, le dernier crâne de cristal, qui lorsqu’il sera découvert, transmettra de grandes révélations touchant le secret de la Vie. Ce sublime et  mystérieux artéfact reçu le nom de Joculus (nom transmis par Soma, son double-cosmique de la planète Sorina située à la périphérie des Pléiades), et réveilla en lui des mémoires stellaires qui lui permirent de régulièrement entrer en contact avec des entités stellaires multidimensionnelles. En communiquant télépathiquement avec Joculus,  Raymond reçu un grand nombre  d’enseignements qui l’orientèrent progressivement sur la piste d’un incroyable ‘vaisseau vibratoire géo-quantique’ intégré dans la géographie sacrée de la Provence.  Ce ‘vaisseau Merkaba planétaire’ créé il y a des éons par des intelligences qui dépassent notre entendement, a généré par induction la mise en place d’une grille christique autour de la planète et a confirmé la prédestination de la France à jouer un rôle majeur dans l’ascension collective planétaire en cours. Bien sûr, ce rôle ne peut être joué que si un certain nombre ‘d’acteurs’ prennent conscience et endossent avec responsabilité et humilité, cette ‘mission céleste’ malgré toutes les difficultés ou épreuves rencontrées.
 

Raymond reçu de la part de Joculus au début des années 2000, deux révélations majeures qui vont constituer le fondement de tout ce qui est actuellement fait au sein du groupe FSV. La première de ces révélations est un chemin initiatique réparti sur toute la région provençale, baptisé ‘Le Pèlerinage des étoiles en Provence’. A travers une carte reliant 85 sommets de montagnes répartis en 17 étoiles à 5 branches, il a révélé ainsi une énorme matrice stellaire géo-quantique dessinant la constellation du Dragon. Ces 17 étoiles de la constellation, entourées d’une multitude d’exoplanètes habitées pour certaines de civilisations très évoluées et bienveillantes,  ont été manifestées afin d’ouvrir ‘l’Intelligence du cœur’ à travers ce pèlerinage. Elles sont directement liées au Supervortex Théopolis.

Exemple de matrice stellaire provençale 'reçue' et tracée par Raymond Soma, à travers ses communications avec son double-cosmique et Joculus. Certaines matrices s'étalent sur des régions entières.

La deuxième révélation de Joculus est la manifestation de deux matrices stellaires géo-quantiques tracées sur des cartes du Sud-Ouest et Sud-Est de la France, dévoilant une très antique et vaste cité du royaume de l’intraterre. Ces deux ensembles de matrices sont des cités nommées Andros pour l’une, et Medha pour l’autre, qui une fois assemblées, forment une vaste mégapole intraterrestre de plus de 400 km de diamètre  nommée Androsmedha.

Cette resplendissante ‘Cité Mère’ peuplée d’être bienveillants sont issus en partie selon Raymond Soma, de l’antique Lémurie et sont en relation avec les habitants de la  galaxie d’Andromède. Ces êtres font partie d’une vaste alliance d’êtres galactiques et intraterrestres bienveillants vis-à-vis de l’humanité, ayant à cœur d’aider à l’activation du processus ascensionnel en insufflant une nouvelle énergie à la surface de la Terre à partir de ces matrices.

Le Projet 'Genesis' (la naissance du principe ISADEA à travers la matrice SONIAH), a totalement été confirmé par des cartes de Raymond Soma tracées dans le Sud-Est de la France sous l'inspiration du crâne Joculus - Infographie Myrdyn Aéliah - 2019
Une autre vue et confirmation du projet 'Genesis' fait par un autre opérateur : Alain B. Ici l'opérateur a 'transcrit' avec son être intérieur (et sa sensibilité d'ingénieur), les divinités antiques égyptiennes en figures géométriques sacrées. On remarque aussi à travers l'arbre des sephiroth, les prémices de l'avènement de la centrale cosmique mère Alténia qui se révéla à la FSV bien des années plus tard.

4.5. Testamentum Sacrare – Épisode V…et infini.

Au cours des années qui suivirent la découverte de Joculus, Raymond Soma eu de très nombreux contacts du ‘1er type’ et photographia des centaines de vaisseaux OVNI de différentes formes et provenant de nombreuses civilisations galactiques et intraterrestres. Il eut également plusieurs rencontres du ‘3ème type’ (contact rapproché) avec ces intelligences non-humaines (INH). Une de ces  rencontres déterminantes eut lieu le 12 novembre 2004 près de la chapelle Notre-Dame-de-Valvert du village de Vergons dans les Alpes-de-Haute-Provence (04). Au cours de ce contact un vaisseau de forme ovoïdal se présenta au-dessus de la chapelle et il fut télépathiquement guidé puis transporté à l’intérieur. De là, un voyage dans l’espace/temps lui fit découvrir l’état paradisiaque de la Terre avant la présence humaine et on lui adressa le message que cet état pouvait être retrouvé si ‘suffisamment d’amour et de paix s’installent dans le cœur des hommes’. S’en suivi une rencontre avec des êtres de forme humanoïde très lumineux qui l’emmenèrent à travers l’espace intersidéral à une vitesse supra-luminique, où il perçu l’espace d’un instant dans un silence et une joie ineffable, la toute-puissance du verbe créateur et l’Amour/Lumière du Créateur infini. Cette ‘ascension’ préfigure sans aucun doute cette joie infinie que chacun d’entre nous ressentira en présence de la Source de l’Amour Infini lorsque la nouvelle réalité Na’amia sera pleinement installée. 
Photo de Raymond Soma d'un vaisseau Végalien en forme de croix Ankh au-dessus de la chapelle de ND de Dromon à Théopolis (Saint-Geniez - 04)
Carte de Raymond Soma tracée sur le Sud-Est de la France représentant la constellation de la Lyre. On remarque que des étoiles de cette constellation sont situées sur des haut-lieux énergétiques tel que l'Abbaye Notre-Dame-de-Lure, Le prieuré de Ganagobie et le Supervortex Théopolis où eu lieu le contact avec les Végaliens. On remarque également la croix Ankh comme la forme du vaisseau et le 'triangle sublime' formé par les étoiles Véga, Deneb et Altaïr.

D’autres fantastiques rencontres ont eu lieu qu’il serait trop long de relater ici. Elles émaillent les nombreux ouvrages écrits par ce ‘contacté’ et chercheur d’exception ainsi que quelques vidéos malheureusement aujourd’hui difficilement trouvables.

En avril 2015, lors d’une communication télépathique avec le 13ème crâne sacré Joculus, gardé dans une grotte sanctuaire près de Carcassonne par la très discrète confrérie des ‘Gardiens du Temps’, Raymond Soma eu une autre rencontre déterminante cette fois avec des êtres de Véga de la Lyre. Après une intense irradiation du crâne Maître, 7 silhouettes humanoïdes apparurent formant la clé de Ankh égyptienne. ces Végaliens expliquèrent en détail la raison principale de leur présence sur Terre à travers un avertissement donné sur les activités d’autres INH aux intentions non bienveillantes pour la race humaine.

 

5- Les découvertes archéologiques de Raymond Spinosi, fondatrices de la 'Missio Caelestis'.

Raymond au cours de près de plusieurs décennies de recherches, a découvert plusieurs centaines d’artefacts archéologiques de grande importance dont certains seraient dignes des plus grands musées. Nous allons ici principalement nous concentrer sur une partie de la grande quantité de fragments de tuile ‘inventée’ par ce chercheur inlassable qui a été aidé dans cette quête par de nombreuses personnes très compétentes et motivées. Ces fragments que nous allons étudier, sont porteurs d’un message sur la ‘Missio Caelestis’ (Mission Céleste) pour la FSV. Ils ont tous le point commun d’avoir été arraché à un ‘endormissement’ de plusieurs siècles sur des sites à caractère cosmotelluriques, et portent tous des incisions révélant un alphabet codé issu d’un ‘Collège d’initiés’, qui n’a pas réellement été déterminé malgré l’importante somme de découvertes. Plusieurs de ces fragments néanmoins suggère une origine templière qui a été un ordre de moines-guerriers prédominant il y a environ 800 ans.

                                                      5.1. Les découvertes dans le Var (83).

Intitulé : ‘SANCTUS JULIANUS PORTARE SECRETUS’ : SAINT-JULIEN PORTE LE SECRET.

Lieu : chapelle Notre-Dame du-Revest, près du village d’Esparron (Var).

Date d’invention : 12 avril 1981.

Témoin : Maurice Féraud.

‘Intitulé : ‘ECCE CERCARE MAGISTER’ : ICI CHERCHE LE MAITRE.

Lieu : vestiges du château templier de Saint-Julien-le-Montagnier (Var).

Date d’invention : 19 juin 1981.

Témoin : Maurice Féraud.

‘Intitulé : ‘CORCORDIS SACRARE : CŒUR SACRÉ.

Lieu : ruines de la Commanderie de Saint-Maymes (Trigance – Var).

Date d’invention : 19 septembre 1996.

Témoins : Marc Morino, Henri Olzierski Geb, Jean-Michel Raoux.

‘Intitulé : ‘NÔVELLUS PARADISUS SORE TERRA’ : NOUVEAU PARADIS SUR TERRE.

Lieu : chapelle Notre-Dame de Favas (Bargemon – Var).

Date d’invention : 18 septembre 1983.

Témoin : Maurice Féraud.

‘Intitulé : ‘MARIA MADELENA DORNARE POTÊRE’ : MARIE MADELEINE DONNE LE POUVOIR.

Lieu : chapelle Saint-Jean (Comps-sur-Artuby – Var).

Date d’invention : 1er mars 1984.

Témoin : Maurice Féraud.

‘Intitulé : ‘MARIA MADELENA DORNARE POTÊRE’ : MARIE MADELEINE DONNE LE POUVOIR.

Lieu : chapelle Saint-Jean (Comps-sur-Artuby – Var).

Date d’invention : 1er mars 1984.

Témoin : Maurice Féraud.

‘Intitulé : ‘SUBTUS ISIS’ : SOUS ISIS.

Lieu : chapelle Notre-Dame de Spélugue (Ampus – Var).

Date d’invention : 2 septembre 1985.

Témoin : Maurice Féraud.

‘Intitulé : ‘MESSIAS UNICUS’ : MESSIE UNIQUE.

Lieu : chapelle Notre-Dame de Brue (Brue-Auriac – Var).

Date d’invention : 6 octobre 1986.

Témoin : Henri Olzienski.

‘Intitulé : ‘MESSIAS UNICUS’ : MESSIE UNIQUE.

Lieu : chapelle Saint-Victor (Villecroze – Var).

Date d’invention : 6 mai 1988.

Témoin : Maurice Féraud.

‘Intitulé : ‘AETHEREUS’ : ETHER.

Lieu : chapelle Notre-Dame du Glaive (Cabasse – Var).

Date d’invention : 21 septembre 1991.

Témoin : Maurice Féraud.

‘Intitulé : ‘SOLSTICIUN’ : SOLSTICE.

Lieu : chapelle des pénitents (Tourtour – Var).

Date d’invention : 3 mai 1992.

Témoin : Maurice Féraud.

 

‘Intitulé : ‘SOLSTICIUN’ : SOLSTICE.

Lieu : château de Montfort-sur-Argens (Var).

Date d’invention : 4 juillet 1996.

Témoins : M. de Regibus et M. Gaou Marceau.

 

‘Intitulé : ‘ÉMERAUDE’.

Lieu : chapelle Saint-Romain – Lieu-dit Brovès (Bargème – Var).

Date d’invention : 27 juin 1993.

Témoins : M. Paul Loretz et M. Geb (journaliste spécialisé dans le paranormal).

 

‘Intitulé : ‘ASTRUM HABITARE : ASTRE HABITÉ.

Lieu : Vestiges de la forteresse de Saint-Roman-de-Malegarde (Lieu-dit ‘Les Archères’ – Vaucluse).

Date d’invention : 02 juillet 1984.

Témoin : Maurice Féraud.

‘Intitulé : ‘MAGNETICUS’ : MAGNÉTIQUE.

Lieu : chapelle rurale du village de Buisson (Vaucluse).

Date d’invention : 20 mars 1985.

Témoin : Maurice Féraud.

‘Intitulé : ‘TUMBA CROSSUS’ : TOMBE CREUSE.

Lieu : vestiges de l’enceinte médiévale de Villedieu (Vaucluse).

Date d’invention : 20 mars 1985.

Témoin : Maurice Féraud.

‘Intitulé : ‘THYRSUS SANCTUS’ : SAINT THYRSE

Lieu : chapelle Saint-Michel de Mollans-sur-Ouvèze (Drôme).

Date d’invention : 8 mars 1996.

Témoin : Anonymes

‘Intitulé : ‘THESAURUS SANCTUS’ : TRÉSOR DU TEMPLE.

Lieu : chapelle de Dame-la-Blanche – Le Clot de Veaux – Mollans-sur-Ouvèze (Drôme).

Date d’invention : 8 mars 1996.

Témoin : Anonymes

‘Intitulé : ‘CALIX’ : CALICE.

Lieu : chapelle Saint-Trophime – Buis-les-Baronnies (Drôme).

Date d’invention : 8 mars 1996.

Témoin : Anonymes

6- Le mystérieux rayon de 22 km et la 'Veine du Dragon' en Provence.

Au milieu des années 90, Raymond ainsi que  3 autres collaborateurs, ont découvert que la date de la fête de la Sainte-Madeleine correspondait à un rayon sacré au bout duquel étaient construits un nombre très importants d’édifices profanes ou religieux. Ils ont également remarqué qu’un nombre important de manifestations à caractère ufologique avaient été enregistrés auprès de la gendarmerie près de ces lieux. Le mystère demeure sur la façon dont ces ‘bâtisseurs sacrés’ ont pu matérialiser ce rayon avec un sens de la géométrie qui exclue la possibilité d’un simple hasard. En tout 116 commanderies templières, châteaux, abbayes, monastères, tours, églises, chapelle et oratoires, ont été bâtis sur un rayon de 22 km répartis sur 8 sites comme suit :

– La grotte de la Sainte-Baume (Var) : dans un rayon de 22 km on dénombre 22 édifices profanes et religieux.

– Notre-Dame-de-l’Ormeau (Var) : dans un rayon de 22 km on dénombre 22 commanderies templières, 1 château templier (Valcros), 1 abbaye, 16 chapelles et 1 église.

– Abbaye de la Celle (Var) : dans un rayon de 22 km on dénombre 10 églises, 10 chapelles et 2 oratoires.

– La Chartreuse de Mortrieux (Var) : dans un rayon de 22 km on dénombre 11 églises et 11 chapelles.

– Notre-Dame-du-Château à Allauch (Bouches-du-Rhône) : dans un rayon de 22 km on dénombre 1 chapelle templière (Gignac-la-Nerthe), 2 cathédrales, 3 églises et 1 chapelle.

– La commanderie de Peyrassol (Var) : dans un rayon de 22 km on dénombre 1 abbaye, 1 tour, 2 églises et 2 chapelles.

– Le Prieuré de Saint-Jean de Garguier (Var) : dans un rayon de 22 km on dénombre 5 églises et 2 chapelles.

– L’abbaye du Thoronet (Var) : dans un rayon de 22 km on dénombre 2 châteaux, 1 fort, 3 églises et 2 chapelles.

Fait incroyable, il a également été relevé 22 édifices profanes ou religieux sur un rayon de 22 km autour de l’église Sainte-Marie-Madeleine de Rennes-le-Château dans l’Aude (11).

Dans son ouvrage ‘le Testament Sacré’, Raymond Spinosi nous parle également d’une ligne cosmo-tellurique située en Provence dans le Var (83), que les anciens symbolisaient par une Vierge Noire ou un Dragon. Celle ‘ligne’ que j’ai baptisé ‘La Veine du Dragon en Provence’ dans le schéma ci-dessous, partirait selon lui de la sortie de la ville de Draguignan (du latin Draconia ou Dracenum : ‘Cité des adorateurs du Dragon’), à proximité du splendide dolmen de ‘La Pierre de la Fée’, passerait par les chapelles : Notre-Dame de Beauvoir à Montferrat, Notre-Dame-de-Spéluque à Ampus, Notre-Dame-de-Favas à Bargemon, Saint-Jean à Comps-sur-Artuby, le château de Bargème, les chapelles Sainte-Anne à Bourguet, Saint-Thyrse et Saint-Trophyme à Robion (‘petit moine’), le château de Valcros (Pont de Soleil) et la commanderie de Saint-Maymes à Trigance.

7- Les anciennes publications de recherches du groupe FSV.

La revue SHASTA COMMUNICATION lançée par Alain B. et Jean-Michel Andia Oanes en 1995, représente les débuts des publications de l'équipe de chercheurs de l'INSTITUT DE RECHERCHES EXPERIMENTALES EN SCIENCES AVANCEES dénommé plus simplement 'CRISTALLIANCE', ancètre du groupe FSV actuel. Cette revue de publication des études des chercheurs a ensuite été relayée en 1999 par la revue MAGD'ANNA, lancée par Raymond Soma et Jean-Michel Andia Oanes pour le CENTRE DE RECHERCHES EN SCIENCES INITIATIQUES ET AVANCEES 'MAGDALA-CRISTALLIANCE' (Assoc. Loi 1901), autre structure 'ancêtre' du groupe FSV. Photo Myrdyn Aéliah - 2019.

7- La 4ème donation au groupe FSV en 2014.

Parmi les nombreuses activations géo-quantiques réalisées tous les mois depuis plus de deux décennies, le groupe FSV réalisa le 10 juillet 2014, un rituel très particulier dans l’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire, située dans le Loiret (45) en région Centre-Val de Loire. Cette église abbatiale fut le premier monastère fondé au Haut Moyen Âge en 651 et l’un des premiers en Gaule à vivre selon la règle de Saint Benoît dont les reliques y sont conservées.

C’est dans ce lieu historique qu’eut lieu le 21 juin 1429 dans la tradition initiatique, la triple donation, qui fut effectuée lorsque Jeanne d’Arc dans une entrevue avec le Dauphin Charles VII, lui demanda la couronne de France en retour de sa campagne victorieuse contre les Anglais. Charles VII gêné, mais reconnaissant et impressionné par son charisme, lui accorda cette faveur à travers une cérémonie de remise avec un acte notarié dressé et signé solennellement dans cette abbaye, ce fut la première donation.

Source photo Wikipédia.
Crypte de l’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire - Montage Myrdyn Aéliah - 2020.

Après cette donation la ‘pucelle’ d’Orléans prononça les mots suivants envers le Dauphin embarrassé : ‘Voici le plus pauvre chevalier de France, il n’a plus rien !’ puis aussitôt après, Jeanne fit inscrire sur cet acte qu’elle transmettait cette couronne au ‘Roi du Ciel’, ce fut la 2ème donation. Elle reçut en retour un message du ‘Roi du Ciel’, que la couronne de France devait revenir à Charles VII pour conduire la France vers son destin sacré, ce qui représenta la 3ème donation de la part du Divin et le cœur même de la mission de Jeanne D’arc. Ce document rédigé à l’intention du Pape Martin V, se trouve actuellement dans les archives de la bibliothèque du Vatican sous le nom de ‘Breviarium Historiale’ (en raison de la brièveté du couronnement de Jeanne).

Au cours de cette cérémonie collective dans ce lieu sacré de la triple donation le 11 juillet 2014, nous reçûmes la grâce d’une 4ème donation, à travers l’être intérieur de Jean-Michel Andia Oanes qui demanda l’organisation d’un rituel dans la crypte.                     l’opérateur Maxime Yannaïa qui révéla sous l’inspiration de son ‘être intérieur’, un message de Jeanne D’arc nous accordant la possibilité de conduire la mission d’optimiser l’ascension de conscience de l’humanité, à partir de cette Terre sacrée de France. Ce tracé sur une carte routière fut effectué sous la guidance de sonSoi Supérieur en reliant entre-eux des sommets de montagnes, ce qui permet de traduire dans notre densité ce type de communications.
 
Le 20 mai 2020, Jean-Michel Andia Oanes et Marie-José Aldiama, ont réaffirmé à travers une commémoration privée, ce précieux legs reçu de Jeanne D’arc, qui représente un archétype de Marie-Madeleine, notre guide vers le nouvel âge. Il est à préciser qu’il ne s’agit pas ici de sauver la France de quelques ennemis que ce soient, ce qui serait prétentieux et contraire au principe d’Amour-Lumière et de Lumière-Amour de la Loi Une, mais de faire de notre mieux comme chacun ici bas, pour faciliter le passage vers une conscience supérieure pour toute l’humanité.
La quadruple donation le 10 juillet 2014 faite à travers le rituel effectué sur la table où fut faite la triple donation 585 années plus tôt. Photo Catherine P. - juillet 2014
Le tracé de la carte à travers 'l'être intérieur', révélant le message de Jeanne D'arc pour l'avènement de la nouvelle ère qui doit s'initialiser à partir de la France. Carte de Maxime Yannaïa - juillet 2014.
La table sacrée dans le magnifique cloître de l'abbaye de Saint-Benoit-sur-Loire lors de la cérémonie privée de commémoration de la 4ème donation en mai 2020. Photo Jean-Michel Andia Oanes - mai 2020
Jean-Michel Andia Oanes en train de communier avec le clé Ankh (technologie MISC-EA'AM), devant la table sacrée en souvenir de la quatrième donation. Photo Marie-José Aldiama - mai 2020.
Le reliquaire de Saint Benoît, de son vrai nom Benoît de Nursie (480-547), fondateur de l'ordre des bénédictins. Le 11 jullet est la date de la célébration de la translation de ses reliques à l'abbaye. Photo JM Andia Oanes - mai 2020.
JM Andia Oanes communiant devant les reliques de Saint Benoît lors de la commémoration de la 4ème donation en mai 2020 - Photo Marie-José Aldiama - mai 2020.

/I\ Non nobis Domine, non nobis sed nomini Tuo da gloriam /I\

Mise à jour du 05/06/2020.